Accueil du blog
0

Bâtir son futur dans la jeunesse

Posté le 21/08/2017 par Arpajon Immobilier

jeunesse immobilierDe nos jours, il n’est plus évident pour les jeunes d’investir dans l’immobilier avec ce qu’ils touchent à la fin du mois. Conscients de ces problématiques, des institutions financières et des banques, et quelquefois des entreprises, proposent des crédits immobiliers à court, moyen ou long terme pour les aider.

 

 

 

 

Des prêts immobiliers au sein des entreprises

 

 

Il existe des entreprises qui proposent un prêt immobilier aux employés, avec un taux préférentiel. Dans ce cas, les employés d’une entreprise à taille humaine peuvent bénéficier d’un prêt à hauteur de 8 000 à 15 000 €. Cependant, il est important de bien s’informer puisque cela peut se faire sous conditions, en fonction des ressources et de l’ancienneté.

 

 

 

Les jeunes et leur potentiel

 

 

Afin d’établir une demande auprès de la banque, le projet doit inclure toutes les aides de financement possibles en guise d’appui. Les banques et les institutions financières misent sur les jeunes qui représentent une clientèle à fort potentiel. Cela résulte du fait qu’à ce stade de leur vie, ils vont vouloir acquérir leur premier véhicule, avoir leur premier appartement et maison, et fonder une famille. De ce fait, même si cette catégorie peut être une clientèle volatile, les banques ont mis en place des offres évolutives et alléchantes pour pouvoir les tenir en place.

 

 

 

Les différentes offres spéciales jeunes

 

 

Le taux préférentiel est le plus adopté, mais il se peut que des prêts à taux zéro soient proposés.

 

 

 

Les aides des collectivités

 

 

En fonction de l’institution, des villes et régions, des actions ont été mises en place pour optimiser l’amélioration financière des budgets des ménages. Certaines communautés et communes offrent donc des financements immobiliers pour les jeunes, en vue d’une accession à la propriété.

 

 

 

Prêt à taux zéro

 

 

Le PTZ est une subvention offerte par l’Etat, pour financer une acquisition immobilière. Le financement atteint jusqu’à 40% du montant de l’acquisition. Il s’adresse notamment aux jeunes couples avec des enfants en bas âge.

 

 

 

Cumul de prêt

 

 

Les jeunes emprunteurs peuvent opter pour la réduction d’échéance. Cela peut être possible avec le cumul du prêt à l’accession sociale et l’APL. Evidemment, le prêt à l’accession sociale ou PAS dépend des ressources financières de l’acheteur. Si le jeune qui souhaite faire l’acquisition vit chez ses parents, il peut bénéficier d’une exonération fiscale car il est administrativement et fiscalement rattaché au foyer parental. Par conséquent, il peut avoir un taux d’intérêt réduit sur un crédit de longue durée, et disposer d’un frais de cautionnement réduit également. Le principal avantage de cette situation est de pouvoir ouvrir une aide personnalisée au logement, qui permet de réduire le montant de l’échéance du prêt.

 

 

 

Conseils pour optimiser ses emprunts

 

 

Etant donné qu’il s’agit de finances, il est toujours judicieux de déterminer la capacité d’emprunt avant de définir le montant du crédit à demander. Il faut toujours tenir compte du ratio d’endettement s’élevant à 33% des revenus. Outre cela, il faut tenir compte de la stabilité professionnelle, ainsi que du montant restant après le paiement des mensualités émanant du prêt.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.